L'art d'être oisif

L'art d'être oisif


... dans un monde de dingue


Tom Hodgkinson


Date de parution : 03/10/2018
ISBN : 979-10-209-0651-9
336 pages
14,5x22 cm

22.00 €


Disponible également en version numérique
Prix : 14.00 €

Commander


Un an après L’art d’être libre – plus de 10.000ex –, Tom Hodgkinson revient en France avec un véritable manuel pratique de l’oisiveté. Drôle et éclectique, nourri de réflexions à la fois historiques, métaphysiques et littéraires, L’art d’être oisif redonne à la philosophie hédoniste toute son actualité. En réaction à une modernité aliénante, l’auteur britannique prône un rapport à l’existence fondé sur les plaisirs de la vie. 24 chapitres, un pour chaque heure de la journée, pour construire une contre-hygiène de vie, aux antipodes des habitudes de labeur et de consommation de nos sociétés occidentales.


 

Un an après L’art d’être libre, Tom Hodgkinson revient en France avec un véritable manuel pratique de l’oisiveté. Drôle et éclectique, il se nourrit de réflexions à la fois historiques, métaphysiques et littéraires pour redonner toute son actualité à la philosophie hédoniste. En réaction à une modernité toujours plus aliénante, l’auteur britannique nous propose un authentique traité du plaisir. 24 chapitres, un pour chaque heure de la journée, où s’élabore une véritable contre-hygiène de vie, aux antipodes des habitudes de labeur et de consommation des sociétés occidentales.  

 

Bonne chère, tabac, sieste, conversation, alcool, sexe… Tous les délices de l’existence y sont célébrés avec humour et érudition. Car être oisif, loin d’être un vulgaire abandon à ses propres instincts, c’est une discipline quotidienne, un exercice spirituel, comme le rappellent les hommages de Tom Hodgkinson à son panthéon personnel de la paresse : Samuel Johnson, Oscar Wilde, Chesterton ou encore Nietzsche et Walt Whitman. 

Si, comme l’écrit Hodgkinson, « Être paresseux, c’est être vous-même », la jouissance ne peut pas se limiter aux jours de fête : elle doit devenir l’alpha et l’oméga de nos existences. Cela passe par une lutte contre le sentiment de culpabilité et à l’acceptation de nos propres instincts. Pour que l’on cesse enfin d’opposer plaisirs et bonheur. 

 

Du même auteur

livre-L_art_d_être_libre-520-1-1-0-1.html